8-5-2019 (femmeinfos.ci) A l’occasion de la célébration de la 12e Journée Mondiale de la Santé qui aura lieu, le jeudi 9 mai 2019 à Dimbokro, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Aka Aouélé Eugène a lu la déclaration du Gouvernement. Le faisant, il a réaffirmé la gratuité des soins pour le traitement du paludisme simple. Ci-dessous, l’intégralité du message.

Ivoiriennes, Ivoiriens, chers compatriotes.

A l’instar de la communauté internationale, la Côte d’Ivoire célèbre chaque année, le 25 Avril, la journée mondiale de la lutte contre le paludisme.

Le thème choisi cette année est « Zéro paludisme ! Je m’engage ».

Ce thème constitue un appel à un engagement aussi bien de chaque citoyen que des décideurs pour l’élimination du paludisme qui continue d’avoir des conséquences dévastatrices dans le monde et notamment en Afrique où il tue chaque année près d’un demi-million (445 000) d’enfants de moins de 5 ans et met en danger des milliers de femmes enceintes.

C’est pourquoi, en 2018, le Gouvernement ivoirien en plus de la subvention du Fonds Mondial, a mobilisé auprès du Gouvernement Américain environ 13 milliards de FCFA pour mettre à échelle les interventions et maintenir la gratuité des soins.

Ainsi, le test de diagnostic rapide, les médicaments pour le traitement du paludisme simple, la prévention chez les femmes enceintes sont gratuits dans toutes les formations sanitaires de notre pays.

Les enfants de moins de 5 ans qui sont dans les villages situés à plus de 5 kilomètres d’un centre de santé sont pris en charge gratuitement par les agents de santé communautaire formés à cet effet.

La Moustiquaire Imprégnée d’insecticide à Longue Durée d’Action (MILDA), principal moyen de prévention contre les piqûres des moustiques qui donnent le paludisme, continue d’être distribuée gratuitement aux femmes enceintes en consultation prénatale et aux enfants de moins de 5 ans en vaccination et en consultation dans tous les centres de santé publics.

La Côte d’Ivoire a maintenu la couverture universelle avec un taux de possession de Moustiquaires par les ménages de 93 % après la distribution de plus de 15 millions de MILDA en 2017 et 2018.

Grâce à toutes ces interventions, le nombre de décès lié à cette maladie a été réduit de deux points de 2017 à 2018 (soit 15 pour cent milles   en 2017 à 13 pour cent milles    en 2018).

C’est le lieu d’inviter toutes les composantes de la population ivoirienne à traduire en acte le thème de cette année « Zéro paludisme ! Je m’engage ».

OUI, si chaque personne s’engage dans la lutte contre cette endémie nous pourrons atteindre l’objectif « zéro paludisme en Côte d’Ivoire ».

J’exhorte donc toute la population ivoirienne non seulement à dormir chaque nuit sous la moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action mais aussi à détruisant tous lieux de reproduction (les maternités) des moustiques qui donnent le paludisme.

J’invite chaque personne faisant une fièvre à se rendre dans les 24 heures, dans le centre de santé le plus proche pour faire les examens et recevoir le traitement adapté.

Je rappelle que les examens et le traitement du paludisme simple sont gratuits pour tous.

J’en appelle donc au sens de la responsabilité et de la solidarité de tous, pour un engagement effectif de chacun, personnes physiques ou morales, Institutions étatiques ou privées, organisations à base communautaires, Organisations non Gouvernementales nationales et internationales afin qu’ensemble nous puissions éliminer le paludisme de notre pays.

Je vous remercie.

Docteur, AKA AOUELE EUGENE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *