C’est bien à ses bras et à ses côtés que cette déclaration a été faite:«J’étais à Bruxelles, j’étais tranquille, on me dit Guikahué vient ici, je dis « Il vient faire quoi? ». Lui je peux parler de lui parce que c’est mon petit de Gagnoa. On dit, il vient te saluer de la part du Président Bédié. J’ai dit d’accord. « On ne dit jamais Non à des pieds qui viennent saluer ». Donc j’ai reçu la délégation conduite par Guikahué et ça s’est très bien passé….Et puis je remercie Guikahué, il était à Mama quand je suis parti là bas. Il était au titre du PDCI-RDA, même quand tu l’invites à manger, c’est PDCI-RDA ( Rires dans la salle). Billon, tu es là ? Billon c’est mon petit».

Elle c’est bien « la petite femme » de Laurent Gbagbo. C’est elle Nady Bamba qui sera aux côtés, désormais de  l’ancien chef d’Etat et récoltera tout ce qui est dû aux époux du rang lié à la personnalité et à la fonction. Et elle joue bien le rôle. Le jeu? A Daoukro elle était bien dans son rôle. Elle a même fait des envieux! Quel bonheur! Elle sera sous tous les projecteur dès cet instant de l’officialisation dans le village natal de l’ancien président, l’homme du moment en Côte d’Ivoire. Quelle dame  ne voudrait pas occuper une telle place aussi luxueuse que glorieuse. Le prix de la patience ou de l’acceptation de jouer en retrait.

GRACE OZHYLLY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *