17-10-2019 (femmeinfos.ci) La Fondation YEELEN dispose désormais d’un cadre pour la promotion de l’environnement salubre au bénéfice des élèves du primaire en Côte d’Ivoire. A travers la remise symbolique de matériels de nettoyage, la présidente de cette organisation caritative, Sarah Diarrassouba Koffi, a procédé au lancement officiel des activités de cette journée de salubrité au sein du groupe scolaire Labat de Williamsville, l’un des plus grands établissements préscolaires et primaires de la commune d’Adjamé.

Mme Sarah Diarrassouba Koffi, Présidente de la Fondation YEELEN, exhorte les plus petits à promouvoir la notion de salubrité et de protection de l’environnement.

« (…) Un cadre de travail propre et agréable participe au bien-être des encadreurs et des enfants, mais surtout, favorise la saine émulation des talents et l’expression de l’intelligence de ceux-ci », a-t-elle reconnu. A juste titre, elle a indiqué que l’objectif de cette activité est d’installer le Club de salubrité de l’école Labat et de mettre à disposition les outils et matériels nécessaires à l’entretien de ce cadre de travail.

Ce sont au total, 2,315 millions Fcfa qui ont été mobilisés pour ce don essentiellement composé de huit grandes poubelles, de brouettes, de cache-nez, de pelles à manche, de brosses à manche pour faciliter le nettoyage au niveau des toilettes, de balais en fer sous forme de râteaux, de balais ordinaires et de balais artisanaux, de grands et de petits sceaux pour le nettoyage des salles de classes. Il y a également des gants et des produits de nettoyage, des désodorisants et de l’eau de javel en quantité suffisante.

A cela, il faut ajouter 50 mètres de raccord et 5 têtes de robinets qui seront utilisés pendant les périodes de grande poussière, pour arroser la cour, avant le balayage, de sorte à éviter que les enfants ne tombent malades. « A travers l’organisation de cet évènement, la Fondation YEELEN veut traduire dans la réalité, sa vision d’inciter les populations et principalement les enfants, à prendre conscience de l’importance de préserver notre environnement qui est de plus en plus objet de dégradation du fait des nombreuses pollutions issues de l’activité humaine », a fait remarquer Madame Sarah Diarrassouba Koffi.

Dans la foulée, elle a procédé à l’installation officielle du club de salubrité de l’établissement scolaire, à travers l’investiture de sa présidente, Kané Bintou. Toute l’équipe du club commise à faire régner la propreté au sein du groupe scolaire Labat a été gratifiée de chasubles, afin que chacun des membres soit bien distingué dans l’exercice de sa mission de promotion de la salubrité.

Sonia Traoré 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *