La ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, marraine attitrée du Réseau des dynamiques institutrices de Côte d’Ivoire (Redici) n’a pas voulu rester seulement marraine, vu le travail abattu par les institutrices membres dudit réseau. Le samedi 03 octobre 2020, au CNMS à Cocody, lors de la célébration anticipée, par le Redici, de la Journée internationale de l’Enseignant, elle a, en présence de Anne Lemaistre, représentant pays de l’Unesco en Côte d’Ivoire, rempli sa fiche et  payé son adhésion à cette structure des enseignantes du préscolaire et du primaire. La ministre s’est vu automatiquement attribué la classe de CP1 A.

En effet, cette deuxième édition de la Journée internationale de l’Enseignant, organisée par le Redici, avec une coloration typiquement féminine a été une véritable fête pour les participants et invités. Car l’ambiance était bon enfant. Une occasion pour la ministre Kandia Camara qui a offert à ses filleules la somme de 5 millions de FCFA d’appeler celles-ci à être plus que des enseignantes. A savoir : « des éducatrices, des conseillères, des mères pour tous les élèves de Côte d’Ivoire afin de leur assurer la réussite et un avenir radieux ».

Il faut noter que le thème choisi par l’Unesco, cette année, pour la journée internationale de l’Enseignant célébrée chaque 5 octobre depuis 1994 est : « Enseignants leaders en temps de crise et façonneurs d’avenir ». A cette célébration, la présidente du Redici, Sepi Emma Nadège épouse Diabagaté et ses camarades ont pris l’engagement d’œuvrer à la promotion de l’Education en Côte d’Ivoire pour une école plus performante. Il faut noter que des panels sur le leadership féminin et le leadership de l’Enseignante ont été animés par des voix féminines à l’image de Mme Coulibaly Haïdara, Prof. Kienon Kaboré Helène, Dr N’cho Rachelle.

Ben KAKOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *