22-02-2019 (femmeinfos.ci) La deuxième phase du lancement des ateliers régionaux de vulgarisation des textes règlementaires sur le transport routier et de la lutte contre l’insécurité routière a eu lieu, les 20 et 21 février 2019, à Korhogo en présence des autorités administratives, coutumières, religieuses ainsi que de l’ensemble du monde local des transports.

Les participants ont été outillés sur la lutte contre l’insécurité routière avant d’être instruits sur les avantages contenus dans le nouveau code des investissements en faveur des transporteurs, ainsi que le régime fiscal du transport et les procédures de dédouanement des marchandises.

Selon le représentant du ministère des transports, Bamba Ibrahim, cet atelier s’inscrit dans le cadre d’une vaste réforme entreprise en 2011 par le gouvernement ivoirien, dont l’objectif est d’organiser et de moderniser ledit secteur, afin de lui permettre de contribuer fortement à la production du Produit Intérieur Brut (Pib) national.

« Domaine dynamique, de par son caractère transversal, les transports représentent environ 7% du Pib. Toutefois, le secteur du transport routier présente de nombreux dysfonctionnements constatés et décriés », fait savoir le chargé de mission du Ministre Amadou Koné.

Au cours de l’atelier qui a duré deux jours, les statistiques de l’Office de la sécurité routière (Oser) ont montré que la Côte d’Ivoire a enregistré 1000 décès et 20 000 blessés entre 2000 et 2016 pour un coût économique estimé à 0,54% du Pib en 2015, soit environ 100 milliards Fcfa.

C’est pourquoi, toutes les autorités présentes à l’atelier ont salué sa tenue, tout en rendant un vibrant hommage au Président de la République, Alassane Ouattara et à son gouvernement dirigé par le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, pour avoir initié cette caravane nationale de sensibilisation sur la sécurité routière avec pour thème : ‘’Tous concernés, Tous responsables’’

Soro Djeneba Tiékoungo, correspondante régionale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *