Bonne nouvelle pour l’Afrique. La sénégalaise, Fatma Samoura actuel Secrétaire général de la FIFA a été honorée à travers son intronisation au Hall of Fame du Forum international des femmes (IWF) lors de l’édition 2020 du gala du Hall of Fame de l’IWF à Zurich en Suisse. Cette distinction de Fatma Samoura s’est faite avec deux autres illustres femmes que sont Mary Barra, présidente directrice générale de Général Motors et de Gigi Rometty, directrice générale d’IBM.

Il faut préciser que Fatma Samoura a travaillé pendant 21 ans au sein de l’Organisation des Nations Unies avant de devenir la première femme et la première personnalité africaine et musulmane, à occuper le poste de Secrétaire Général de la FIFA en 116 ans d’histoire.

Fatma Samoura a travaillé pendant 21 ans au sein de l’Organisation des Nations Unies avant de devenir la première femme, mais aussi la première personnalité africaine et musulmane, à occuper le poste de Secrétaire Général de la FIFA en 116 ans d’histoire. Lors de l’édition 2020 du gala du Hall of Fame de l’IWF, elle a été honorée aux côtés de Mary Barra, présidente-directrice générale de General Motors, et de Gigi Rometty, directrice générale d’IBM.

La Secrétaire Générale de la FIFA rejoint au sein du Hall of Fame de l’IWF des femmes reconnues pour leur action dans des secteurs prioritaires à l’échelle mondiale, notamment Maya Angelou, poétesse et auteure américaine ; Phumzile Mlambo-Ngucka, secrétaire générale adjointe de l’ONU ; Rosa Parks, instigatrice du mouvement des droits civiques aux États-Unis ; Ellen Johnson Sirleaf, ancienne présidente du Liberia ; Nawal El Moutawakel, première Marocaine, mais aussi première Africaine et musulmane, à remporter l’or olympique , Ella Fitzgerald, chanteuse de jazz américaine ; Ruth Bader Ginsburg, ancienne membre de la Cour suprême des États-Unis ; Louise Arbour, procureure en chef du Tribunal pénal international ; Hillary Rodham Clinton, ancienne première dame, sénatrice et secrétaire d’État des États-Unis ; Mary Robinson, ancienne présidente de l’Irlande ; Wilma Mankiller, première femme chef de la nation Cherokee ; Audrey Hepburn, actrice américaine de renommée internationale ; et Shirley Temple Black, enfant star et diplomate américaine.

Forum international des femmes a été fondé en 1974 aux États-Unis par Elinor « Elly » Guggenheimer, alors présidente de la commission de l’aménagement de la ville de New York. Son objectif était de réunir des femmes aux accomplissements divers et leur fournir un forum pour l’échange d’idées et d’expériences, ainsi que de contribuer au renforcement du leadership des femmes aux échelles locale et mondiale. L’IWF compte aujourd’hui quelque 7 000 membres dans le monde.

Ben Kakou

Info : Apo Group

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *