Suite aux dégâts causés mercredi 1er  juillet par des individus qui ont saccagé sa permanence à Cocody, la député Yasmine Ouegnin est rentrée dans une très grosse colère. Elle refuse que l’on se serve de la politique pour dévaloriser la femme Ivoirienne. Son combat : le respecte de la femme, source de la vie.

Des individus ont pris d’assaut mercredi, la permanence de la députée Yasmina Ouegnin. Ils ont tout saccagé avant d’imprimer un peu partout sur les murs des mots la traitant de tous les noms. L’honorable Yasmina déplore ce comportement de certains politiciens qui méprisent la femme dans les propos politiques.  » Je suis YASMINA OUEGNIN. Quand on se sert de la politique pour dévaloriser la femme ivoirienne. Ces dernières années,  l’image de la femme ivoirienne s’est fortement dégradée. Depuis qu’un nouveau type de politiciens de seconde zone a décidé d’introduire la violence verbale dans ce pays, la femme,  source de vie, est traitée comme une moins que rien en Eburnie. On se souvient encore de l’épisode   »ibièkèssè » dans lequel une députée de la nation,  injuriait outrageusement une autre femme, parce que cette dernière ne partageait pas la même conviction politique qu’elle » a-t-elle rappelé.

Mais ce qu’elle trouve regrettable est que,  même certaines femmes apprécient qu’on chosifient d’autres femmes.  »Le pire, dans tout ce débat de bas niveau, il s’est trouvé des femmes pour applaudir l’honorable députée des deux mains, dans ses dérives langagières ».

Aussi s’interroge-t-elle de savoir s’il fallait avoir peur pour l’avenir parce qu’un débat contradictoire dans toute société,  est le socle d’une démocratie développée.  »Aux hommes politiques,  les Ivoiriens doivent leur dire  » Stop à la violence dans le débat politique.  Et apprenons surtout à respecter la FEMME. Je suis YASMINA OUEGNIN ». La rage de cette élue sortie des rangs du parti politique fondé par Félix Houphouët-Boigny dont son géniteur fut le chef du  protocole.

HORTENSE KOUAME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *