Génial. La mini-série « Self Made : d’après la vie de Madam C. J. Walker » est le programme le plus regardé aux Etats-Unis sur Netflix depuis sa mise en ligne, vendredi 20 mars. Et elle caracole parmi les plus visionnés en France, selon le classement officiel de la plate-forme. Cette série de 4 épisodes de 45 minutes est une véritable pépite, surtout en période de confinement ! Avec la comédienne Octavia Spencer en une, Oscar du meilleur second rôle féminin en 2012 pour « La Couleur des sentiments », de Tate Taylor.

Son histoire
Née Sarah Breedlove le 23 décembre 1867 en Louisiane, C.J. Walker, première de sa famille à naître après l’abolition de l’esclavage et dans une Amérique qui se bat pour l’émancipation de ses Afro-Américains, cette femme au caractère bien trempé a toujours lutté pour son indépendance. Mariée à 14 ans, veuve à 20, s’occupant, seule de sa fille à Saint-Louis, dans le Missouri, elle est un exemple d’autodétermination, malgré les épreuves de la vie.

A lire aussi – https://www.amina-mag.com/

Elle a créé puis commercialisé des produits pour les cheveux afros, à une époque où les femmes noires apprennent, après des années d’avilissement liées à leur servitude, à prendre soin d’elles. Au fil des années, elle va réussir à monter un véritable empire économique, industriel, lui permettant de décrocher son titre dans le Guinness des records de « première Afro-Américaine millionnaire de l’histoire ». Avec une fortune estimée à sa mort, le 25 mai 1919, à 600 000 dollars, soit environ 8,8 millions de dollars d’aujourd’hui (8,1 millions d’euros).

Si l’entreprise de beauté originale a mis la clé sous la porte en 1981, une autre marque de produits de soins « inspirée par l’héritage de C. J. Walker » est toujours en vente dans les boutiques Sephora outre-Atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *