Elle s’oublie au profit de la population

‘‘Il n’y a pas de honte à manier le piment, c’est d’ici que je bâtirai mon empire »

Le plus grand des projets d’une femme Gouro c’est la commercialisation du vivrier. A l’instar des grandes femmes du vivrier qui, malgré les crises et les guerres, approvisionnent le peuple ivoirien en denrées alimentaires, Vaouly Lou Anne Marie est fière et heureuse de ses activités.

Rencontrée le dimanche 20 septembre 2020 au marché Sicogi Yopougon, elle se confie au micro de femmeinfos. ‘’La vivrière’’ a soutenu qu’elle bâtira son empire en maniant du piment et en ravitaillant son pays en produits alimentaires Bio. Anne-Marie Vaouly Lou, vaillante soldat du vivrier est au service de son peuple.

Ouvrière de son propre choix, elle s’investit dans la vente des produits alimentaires Bio. Son plus grand rêve c’est d’acheter un terrain et construire une cité qui portera son nom et servira d’héritage à ses enfants et petits-enfants. Elle est forgée dans le vivrier par sa tante paternelle depuis toute  petite. La valeureuse femme Gouro est aujourd’hui fière et heureuse de son choix.

 »C’est ce que j’ai choisi entant que femme, je suis heureuse d’approvisionner mon pays en denrées alimentaires Bio, il n’y a pas de honte à manier le piment, et c’est d’ici que je bâtirai mon empire » a-t-elle indiqué. Anne-Marie encourage les femmes à se battre pour atteindre leur but  »J’invite les femmes à faire comme moi. Il faut donner son cœur à ce que tu fais pour réussir » conseille-t-elle.

HORTENSE KOUAME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *